Psychologue du Travail Portail d'informations sur la psychologie du travail

7déc/09Off

Effet Hawthorne

En psychologie, l'effet Hawthorne décrit la situation dans laquelle les résultats d'une expérience ne sont pas dus aux facteurs expérimentaux mais au fait que les sujets ont conscience de participer à une expérience dans laquelle ils sont testés, ce qui se traduit généralement par une plus grande motivation. Cette motivation sociale est satisfaite dans une organisation qui n'est pas prévue par l'entreprise : c'est la structure informelle constituée par les groupes affinitaires.

Cet effet psychologique est à rapprocher de l'effet Pygmalion, que l'on observe chez des élèves dont les résultats s'améliorent du simple fait que le professeur attend davantage d'eux.

L'expression tire son nom d'une usine de la ville de Hawthorne, près de Chicago, dans laquelle Elton Mayo, alors professeur à la Harvard Business School, mena une série d'études sur la productivité au travail des employés de la Western Electric Company entre 1927 et 1932. Afin de déterminer les facteurs modulant la productivité, Mayo et son équipe de psychologues sélectionna un groupe d'employées qu'il fit travailler dans différentes conditions de travail, en jouant notamment sur l'intensité de la lumière. Or quelles que furent les modifications qu'il fît, la productivité était presque toujours augmentée et elle restait élevée quand bien même les employées étaient remises dans leurs conditions habituelles de travail.

La conclusion des études de Mayo est double :

  • Sur le plan de la méthode expérimentale, le simple fait d'être participant à une expérience peut être un facteur qui a une conséquence importante en terme de motivation. Le fait d'être l'objet d'une attention particulière de la part de l'expérimentateur et le fait d'avoir été choisi comme sujet de l'expérience peut contribuer à donner une meilleure estime de soi.
  • Sur le plan de la psychologie du travail, le fait d'avoir été associés aux objectifs de l'expérience, d'avoir pu exercer un minimum d'initiative et de s'être sentis solidaires d'un groupe où règne l'émulation interne a eu un effet bénéfique sur la productivité des employés, bien supérieur aux seuls effets des conditions matérielles du travail.

"Ces résultats sont tenu maintenant pour certain dans le milieu des chercheurs, qui, dans toutes leurs enquêtes, contrôlent l'effet Hawthorne".

Source :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Hawthorne
Laramée, Alain. Communication dans les organisations, PVQ, 1998, p.48-49
Bernoux, Philippe. La sociologie des organisations, Seuil, Paris, 1985, p. 73
Katzell, R. A., & Austin, J. T. (1992). From then to now : The development of industrial-organizational psychology in the United States. Journal of Applied Psychology. 77, 803-835.

Print this post